Accueil » Politique d’espaces plus inclusifs

Politique d’espaces plus inclusifs

Déclaration du Collectif du Salon du livre anarchiste de Montréal concernant la politique pour un espace plus accessible et inclusif
(mise à jour : avril 2016)

[Clarification et excuses, 17 avril 2016]

[À propos de notre politique d’espaces plus inclusifs, 30 mai 2015]

(Pour la durée des évènements du Salon du livre anarchiste cette année les membres du Collectif de même qu’un groupe de volontaires seront identifiés par des brassards  (près des tables d’accueil, mais aussi ailleurs sur le site). Ces personnes peuvent être approchées pour toute question ou demande, et elles sont mandatées à prendre des décisions concernant l’application de nos politiques d’accessibilité et d’espaces plus inclusifs. Lorsque possible, les participants du Salon du livre sont priés de joindre le collectif à l’avance par e-mail au info@salonanarchiste.ca pour toute demande liée à ces politiques.)

Le Collectif du Salon du livre anarchiste de Montréal reconnaît que les dynamiques de hiérarchie, de pouvoir et de privilège existant au sein de la société se répètent aussi à l’intérieur de notre mouvement. Nous croyons que le fait de ne pas adresser ces problématiques ne fait qu’aliéner et victimiser davantage nos amiEs et nos alliéEs, en plus de nous empêcher de créer le monde juste que nous souhaitons.

Nous demandons aux gens qui participent au Salon anarchiste d’être conscients de leur langage et de leur attitude, et de garder en tête que ceux-ci peuvent être oppressifs pour les autres participantEs. Le salon n’est pas un espace où sont tolérés la violence, le racisme, l’âgisme, le sexisme, le capacitisme, l’homophobie, la transphobie, toute forme de discrimination basée sur l’apparence, de même que le fait de toucher une personne sans son consentement. Agir de façon à perpétuer l’oppression, incluant via le langage, est inacceptable.

Nous entendons par attitude oppressive toute conduite qui ridiculise, marginalise, rejette, menace ou blesse quiconque sur la base de ses capacités, son âge, son bagage culturel, son éducation, son ethnie, son genre, son statut d’immigrant, sa langue, sa nationalité, son apparence physique, sa race, sa religion, son expression personnelle, son orientation sexuelle, son statut parental ou tout autre facteur de ce genre.

C’est dans le but de stopper la répétition d’attitudes oppressives que nous tiendrons le Salon anarchiste avec certains principes en tête. Le salon sera accessible aux fauteuils roulants (à l’exception du 3e étage du CEDA), nous aurons un espace tranquille où décompresser (Chill Space), nous aurons des salles de bain universelles, nous aurons une zone pour enfants de même qu’un service de garde, et plus encore.

Notre déclaration d’accèssibilité complète est disponible ICI.

Les attitudes oppressives se produisent au quotidien, souvent de manière en apparence banale. Par exemple, les interruptions, les blagues et le langage oppressif sont des attitudes communes qui renforcent les dynamiques de pouvoir et d’oppression. Avec le temps, de telles attitudes peuvent devenir des modèles d’oppression qui seront beaucoup plus préjudiciables qu’un simple incident isolé. D’autres actes individuels peuvent être plus sévères, impliquant même de la violence physique et émotionnelle.

Veuillez garder ces principes en tête tandis que vous interagissez avec les autres:

- Respectez les limites physiques et émotionnelles des autres. Demandez d’abord la permission avant de toucher quelqu’un, portez attention et changez votre comportement si quelqu’un vous dit que vous le/la mettez mal à l’aise.

- Le Salon anarchiste encourage la participation des enfants, à travers la zone pour enfants et le service de garde, mais aussi dans ses autres espaces. Soyez soucieux/se de leur présence. Tâchez de ne rien laisser traîner qui pourrait les mettre en danger, de même que les autres personnes présentes au salon.

- Vérifiez auprès des autres avant de discuter de sujets potentiellement traumatisants (e.g. abus sexuel, expériences sexuelles, violence physique ou confrontations avec la police).

- Soyez responsable de vos propres actions. Soyez conscient que vos actes ont un effet sur les autres, peu importe vos intentions d’origine.

- Si vous êtes critiqué au sujet d’une attitude problématique, ne répondez pas par la défensive. Vos intentions et votre personne ne sont pas remis en question; seul l’attitude problématique est interpellée. Soyez ouvert afin de comprendre comment votre attitude joue un rôle dans la façon dont d’autres personnes expérimentent une oppression.

- Respectez le choix des noms et pronoms personnels de chacunEs. N’assumez pas l’identité sexuelle de quiconque, ses préférences sexuelles, son statut de survivantE, son statut économique, ses origines, son état de santé, etc.

- Respectez les points de vue différents, les opinions, les croyances et les expériences des autres.

- Nous ne pouvons garantir un espace exempt d’informateurs/trices ou de policiers/ères en civil. Veuillez en tenir compte lors de vos échanges durant le salon.

- Soyez soucieux/se de la présence d’animaux non-humains. Tâchez de ne rien laisser traîner qui pourrait les mettre en danger.

 

Concernant les exclusions potentielles au Salon du livre anarchiste de Montréal

Pour toute demande d`exclusion concernant des cas de violence intime, veuillez contacter le Collectif du Salon du livre anarchiste de Montréal à info@salonanarchiste.ca

Notre approche est basée sur les principes fondamentaux suivants:
- croire les survivantEs de violence sexuelle et intime;
- ne pas exiger qu’unE survivantE justifie quoi que ce soit;
- respecter le consentement des survivantEs;
- garantir la confidentialité du processus;
- communiquer directement avec le/la survivantE, ou via une tierce partie identifiée ayant le consentement direct du/de la survivantE en question.

En résumé: travailler avec les autres membres du Collectif pour prendre les décisions, supporter les survivantEs, écouter, prendre au sérieux, écraser le patriarcat.

(Cette déclaration est constamment en cours d’amélioration et constitue une base pour de futurs salons toujours plus accessibles et inclusifs. Vous pouvez envoyer vos commentaires constructifs au: info@salonanarchiste.ca)