Accueil » Salle de cinéma 2013

Salle de cinéma 2013

SALLE DE CINÉMA ANARCHISTE
SAMEDI LE 25 MAI, 11h-17h
Salle 119 au CÉDA (2515 rue Delisle)
accesible aux fauteuils roulants – gratuit

La Salle de cinéma du Salon du livre anarchiste de Montréal sera ouverte le 25 mai. On y présentera des courts et longs métrages portant sur l’anarchisme ou sur des luttes soutenues par des anarchistes. Les places sont limitées dans la Salle de Cinéma Anarchiste, donc s’il vous plaît arriver quelques minutes avant chaque projection.

11h00-12h15:
Notre dame des luttes
(Jean-François Castell/52 min/FR/2012/France)

Le documentariste Jean-François Castell a passé trois semaines au cœur de la lutte des opposants à la construction de l’ aéroport de Notre-Dame-des-Landes en France. Cette vision interne du conflit illustre le combat entre les militants écologistes et les forces politiques et policières et rassemble de nombreux témoignages où les forces s’unissent pour attirer une solidarité nationale.

12h30-14h15:
Courts métrages sur la grève générale illimitée
(suivi par une discussion/débat)

Présenté par Matias Ollivier et Victoria Saravia : qui ont fiait la grève caméra à l’épaule (avec UniversiTV). En allant des manifestations des élèves du secondaire, en passant par les injonctions universitaires, le plan mort, l’appui international et des casseroles, on revisite le mouvement à travers des images qui parlent d’elles-mêmes..

Court métrages:

- Manif-Action du 28 mars: Bloquage économique du port de Montréal par des étudiants de CEGEP et université (8’08 min)

- Manifestation du secondaires contre la hausse le 15 avril (3’29 min)

- Occupation symbolique du pavillon Roger Gaudry à l’Udem le 12 avril, en réponse à l’injonction imposée par le recteur – radicalisation des étudiants (2’42 min)

- Manifestation contre le plan nord le 20 avril (étudiants + activistes) (9’14 min)

- État policier, nuit du 22 mai – application de la loi 78 après une manie ayant regroupé ce même jour plus de 200 000 personnes (12’08 min)

- Manif de casseroles à Villeray (25-26-27 mai) en réaction à la loi 78 (4’29 min)

- Journée mondiale de soutien au peuple Québécois le 24 juin à Paris (appui international) (5’36 min)

- Université policière jour 1 (8’34 min) et jour 2 (6’09), injonction gouvernementale du 27 et 28 août, où tout est mis en oeuvre pour bâillonner la lutte et ficher, neutraliser les étudiants engagés, par la police et des “surveillants mercenaires” engagés par l’université

Nous sommes à vomir
(Pierre Luc Junet/16 min/FR/Québec/2013)

Essai vidéo qui a pris forme lors de la dernière conférence publique en période de grève de la CLASSE, alors que les élections provinciales étaient déjà prévues et que le mouvement cherchait d’un côté une piste de sortie et de l’autre des moyens variés afin de continuer une lutte qui quelques jours plus tard, finissait par se faire avaler par la machine électorale, les bureaucraties syndicales et leurs alliés. Le film est un pamphlet contre le mauvais tombé du rideau qui se profilait pourtant depuis quelques temps déjà, et un moyen d’expression subjectif choisi par l’auteur pour provoquer des réactions plus ou moins outragées sur la question.

14h30-16h45:
Le premier rasta
(Hélène Lee/86 min/FR/France/2011)

Au début du XXème siècle, les marins sont le medium de diffusion de toutes les nouvelles idées: anarchisme, marxisme, pacifisme, anti-colonialisme et luttes identitaires, médecines alternatives etc. etc… L’un de ces marins porteurs de messages s’appelle Leonard Percival Howell, il est né en Jamaïque en 1898, il a fait plusieurs tours du monde et vécu 8 ans à New York, en pleine Harlem Renaissance. En 1932 il rentre en Jamaïque et tente d’y mettre en pratique les idées dont il s’est imprégné. Il fonde une commune, le Pinnacle, d’où naîtra le mouvement rasta. Fondamentalement opposés au système capitaliste, qu’ils identifient à “Babylone”, les Rastas sont persécutés par les autorités coloniales et néo-coloniales. Mais dans les années 70 l’industrie musicale réussit à récupérer l’image rasta et à défigurer son message… Un retour aux sources rebelles du mouvement, en images d’archives et interviews des derniers survivants du Pinnacle.

16h-17h:
Submedia: une décennie de subversion

En 2003, submedia.tv a réalisé son premier film anarchiste : « rejoins la résistance : tombe amoureux ! » inspiré par les écrits de « crimethink » . Dix ans et des centaines de films plus tard, submedia.tv poursuit sa production prolifique d’agitations anarchistes, de montages et reportages journalistiques.

Venez à cette célébration tapageuse où nous projetterons quelques unes des meilleures vidéos de submedia.tv, notamment des extraits de « It’s the end of the world as we know it », court métrage sur le vol à l’étalage, des reportages sur la scène anarchiste grecque, les blocus des autochtones sur la côte ouest, et oui, une bonne dose de « porn riot »

- « The action camp », 2012, 9 min, Anglais sous-titré français
Les anarchistes et leurs alliés sur le terrain répondent à l’appel des autochtones pour la défense de leurs terres dans la soi-disant Colombie britannique afin de mettre en place un blocage permanent des gazoducs et oléoducs.

- « It’s the end of the world as we know it and i feel fine », 2006-2013, 10 min, Anglais sous-titré français.
Une sélection parmis les « news shows » les plus subversifs de la planète. Le « stimulator » vous propose une mise à jour de la résistance et du meilleur « riot porn »…

- « Steal something from work day », 2012, 25 min ; Anglais sous-titré français
Faites tomber les barrières qui vous séparent de vos collègues. Travaillez ensemble pour accroître vos intérêts communs clandestins ; développez suffisamment de confiance en vous pour passer  du « taking things from work » à prendre le contrôle de son lieu de travail en soi.

- « This is athens », 2012, 11 min, Anglais sous-titré français
Un reportage vidéo sur la réaction et l’organisation des anarchistes grec.ques autour de la crise économique, l’afflux massif d’immigrants et la montée des néo-nazis.

- « Why i love shoplifting from Big corporations », 2005, 5 min, Anglais sous-titré français
Gender bending punk rock crime spree dans une grosse chaîne de magasins. Voler n’a jamais bending fun ! Inspriré de « days of war, Nights of love » par crimethinc.

- « Je pense que je suis Emma goldman », 2013, 3,5 min, Anglais
Montage vidéo de l’hommage par MC Sole à la légendaire anarcha-féministe américaine Emma Goldman.