Accueil » Uncategorized

Salle des luttes antiracistes (28 et 29 mai)

Déposé par dans May 25, 2016 – 8:10 amPas de commentaire

Anti-CanadaSalle des luttes antiracistes
13h à 17h, samedi le 28 mai ET dimanche le 29 mai
2.100, CCGV (2450, rue Workman)
accessible en fauteuil roulant / gratuit / traduction chuchotée (anglais / français)
dans le cadre du Salon du livre anarchiste de Montréal

La Salle des luttes antiracistes sera un espace (parmi d’autres) au Salon du livre anarchiste de réfléchir sur comment nous combattons le racisme. Il y aura trois présentations publiques : Bâtir une cité sans frontière : La justice en matière de migration et la pratique quotidienne d’entraide et d’action directe (Solidarité sans frontières); Féminisme blanc et produits dérivés (Thérèse Namahoro et Lourdenie Jean); et Violence étatique et vies des personnes noires au Canada: Une perspective féministe et pour l’abolition des prisons (Robyn Maynard). Il y aura aussi une discussion non-mixte pour anarchistes autochtones, noir.es et/ou racisé.es, organisée par le Collectif de résistance antiraciste de Montréal (CRAM).

HORAIRE
Samedi le 28 mai

13h: Bâtir une cité sans frontière : La justice en matière de migration et la pratique quotidienne d’entraide et d’action directe (FR)
Samedi le 28 mai, 2.100, CCGV (2450, rue Workman)

Cet atelier présentera un portrait de la campagne Bâtir une cité sans frontière dont le but est de construire des réseaux d’entraide et de support mutuels à Montréal afin d’assurer l’accès aux services pour tous et toutes, particulièrement les personnes migrantes sans statut. L’atelier questionnera aussi la campagne Bâtir une cité sans frontière comme un exemple tangible de la pratique de l’anarchisme. La campagne Bâtir une cité sans frontière propose une lutte basée sur les principes anarchistes d’organisation afin de répondre aux besoins de base tout en confrontant l’État et le système capitaliste tels qu’ils se manifestent dans les frontières et l’apartheid global.

Animé.e.s et présenté.e.s par des membres de Solidarité Sans Frontières impliqué-e-s dans la campagne Bâtir une Cité sans frontières. Solidarité Sans Frontières est un réseau impliqué dans les luttes immigrantes basé à Montréal (www.solidaritesansfrontieres.org).

15h: S’organiser ensemble contre le capitalisme et l’État: une discussion pour anarchistes autochtones, noir.es et/ou racisé.es (FR)
Samedi le 28 mai, 2.100, CCGV (2450, rue Workman)

Nous tenons cette discussion pour les personnes s’identifiant à la fois comme anarchistes et autochtones, noir.es et/ou racisé.es. Nous voulons discuter ensemble dans un espace non-mixte des problématiques et des défis auxquels nous faisons face lorsque nous nous organisons et nous survivons, plus particulièrement en tant qu’anarchistes autochtones, noir.es et/ou racisé.es issu.es de la classe ouvrière. Ensemble, nous explorerons divers sujets de discussion basés sur un brainstorm des membres du Collectif de résistance antiraciste de Montréal (CRAM).

Organisé par le Collectif de résistance antiraciste de Montréal (CRAM).

HORAIRE
Dimanche le 29 mai

13h: Féminisme blanc et produits dérivés (FR)
Dimanche le 29 mai, 2.100, CCGV (2450, rue Workman)

Atelier de dénonciation du féminisme blanc, introduction à l’appropriation culturelle, au féminisme intersectionnel, au profilage racial et la brutalité policière. Discussion sur le fétichisme, l’exotification des personnes de couleurs. La présentation se déroule sous forme de discussion.

Animée par Thérèse Namahoro et Lourdenie Jean. Thérèse est une rwandaise, étudiante en Intervention en déliquance et féministe intersectionnelle radicale. Lourdenie est haïtienne, féministe, passionnée et étudiante en sciences humaines.

15h: Violence étatique et vies des personnes noires au Canada: Une perspective féministe et pour l’abolition des prisons (ANG)
Dimanche le 29 mai, 2.100, CCGV (2450, rue Workman)

Cette présentation traite de la violence étatique contre les personnes noires au Canada, sujet tiré du livre La surveillance des corps noirs: Violence étatique et vies des personnes noires au Canada, de Robyn Maynard, qui sera publié en 2017 avec Fernwood Publishing. Tout en faisant un portrait des différentes manifestations de la violence étatique, la présentation va au-delà des politiques de respectabilité, en se concentrant sur les expériences trop souvent négligées de la vie des personnes noires, particulières des femmes noires trans et cis, des travailleur.ses du sexe noir.es, des utilisateur.rices de drogues injectables, des migrant.es, des prisonnier.ères. À travers une perspective féministe et pour l’abolition des prisons, la conférence offrira une présentation en profondeur des réalités actuelles des personnes noires dans le Canada contemporain.

Robyn Maynard est une féministe noire et membre de Montréal Noir et Justice pour les victimes de bavures policières. Vous pouvez trouver ses textes sur: www.robynmaynard.com

Les commentaires sont fermés.